Pour vendre de l’alcool, il vous faut une licence

Licence alcool

Que ce soit à la table de votre restaurant ou au comptoir de votre bar, vous devez exploiter une licence spécifique pour avoir le droit de servir et de vendre des boissons alcoolisées. Les licences III, IV et Restaurant encadrent cette activité. Nous vous proposons d’en savoir plus ici.

Quelle licence faut-il avoir pour vendre tous les types de boissons ?

En France, il existe plusieurs licences pour avoir le droit d’exploiter un débit de boissons. Elles sont fonction de la nature des boissons que vous vendez et du type de service que vous proposez, à savoir la vente sur place ou à emporter. Pour les restaurants qui ne servent du vin ou de la bière qu’à table en accompagnement d’un repas, une licence 4 Restaurant est suffisante. La licence III permet quant à elle de vendre sur place et à emporter les boissons appartenant aux groupes 2 et 3 : boissons fermentées non distillées, vins et apéritifs à base de vin… Pour les boissons plus fortes, il vous faudra impérativement une licence IV. Elle vous autorise à commercialiser les rhums et tous les autres alcools forts.

Comment obtenir une licence ?

Pour obtenir une licence, vous devrez faire une demande dans votre mairie et passer une formation. Celle-ci conditionne en effet votre droit à exploiter un débit de boisson. A savoir que pour vendre tout type de boissons alcoolisés, la licence 4 est nécessaire et celle-ci doit être achetée. C’est la seule licence qui ne peut en effet être achetée. Elle peut vous être vendue avec le fonds de commerce. Vous pouvez aussi l’obtenir auprès d’un vendeur. Dans ce cas, elle devra être transférée de son ancien établissement au vôtre. Il est nécessaire pour cela que les deux établissements soient dans la même région et que le préfet donne son accord. Un certain quota par ville de débits de boissons est également à respecter.

fr ch lu ca